Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nos aventures avec le monde

BANOS DE AGUA SANTA

16 Mars 2015 , Rédigé par Patrice et Véronique Publié dans #carnet de route

BANOS DE AGUA SANTA

De retour à GUAYAQUIL, sur le continent le dimanche 22 décembre 2013, nous nous mettons à la recherche d’un magasin pour remplir de nouveau le réfrigérateur et d’un pressing pour le linge à laver.

Comme il nous faut attendre une journée pour récupérer notre ballot de linge, nous passons le temps libre à nous promener sur la promenade Malecom 2000 qui longe le fleuve Guayas. Le lieu est décoré pour les fêtes de fin d’année avec un immense sapin.

Au cours de cette promenade, nous découvrons qu’André RIEU donne un concert le jour même dans un complexe cinématographique et à un prix très doux.

Alors, peut-être sommes-nous en mal d’un Noel blanc ? Toujours est-il que nous assistons au concert. Enfin, il ne s’agit pas vraiment d’un concert en direct mais d’un film d’un concert de musique de noël organisé dans la maison de l’artiste à Maastricht.

Peu importe, nous passons un bon moment à écouter une musique superbe avec des images de paysages enneigés (cela nous manquait au fond !) même si parfois la qualité du son n’y était pas (toujours trop fort leurs enceintes !)

Après un point wifi pour souhaiter un joyeux noël à notre fille, nous reprenons la route en direction de RIOBAMBA … les roues nous démangent !

Nous traversons une vaste plaine couverte de cultures de banane et de cacao avant de grimper progressivement dans la montagne.

Nous faisons le tour de la lagune de COLTA mais nous ne trouvons aucun endroit pour bivouaquer proche de l’eau. Aussi, nous choisissons de nous arrêter sur le parking de la plus ancienne chapelle d’Equateur, La Balbanera, près de CAJABAMBA.

Nous y réveillonnons très simplement dans la Casilla.

BANOS DE AGUA SANTA

Nous poursuivons notre route jusqu’au volcan Chimborazo, le plus haut sommet d’Equateur qui culmine à 6 310 mètres. Nous roulons jusqu’au premier refuge à 4 850 mètres d’altitude.

Un peu violent pour nos têtes sachant que 24 H avant, nous étions au niveau de la mer !

Bon, comme on y est, on se décide cependant à faire la balade jusqu’au second refuge à plus 5 000 mètres. Il n’y a que 850 mètres à parcourir mais cela nous prend un certain temps.

En effet, la montée est rude et le manque d’oxygène et d’acclimatation nous obligent à nous arrêter à presque tous les dix pas.

Nous avons cependant la chance de voir le volcan sans nuage.

BANOS DE AGUA SANTA

Outre l’altitude, nous n’avons guère chaud. Nous décidons de redescendre un peu mais nous ne pouvons pas trop rouler le jour même car un épais brouillard envahi la vallée et l’on n’y voit pas à plus de 5 mètres.

Sur la route qui nous même à AMBATO, le lendemain, nous voyons de nombreux enfants et des femmes faire l’aumône dans un paysage de montagnes complètement dénudées et glaciales. La vie ne doit pas être drôle tous les jours par ici !

Après un arrêt à la ville du Jean’s, PELILEO, où nous rencontrons Louis et Danielle, deux retraités qui voyagent jusqu’en Alaska, nous nous rendons à BANOS DE AGUA SANTA.

Nous nous installons près du jardin infantil et sommes accompagnés de nos nouveaux compagnons de voyage.

BANOS DE AGUA SANTA

Nous passons nos journées dans nos maisons pour profiter de ce temps calme et un peu pluvieux et ainsi assurer les traitements informatiques des photos, la mise à jour du blog ou les contacts internet.

Nous allons aussi nous promener dans la petite ville de BANOS qui est tranquille. Nous y découvrons des objets et bijoux confectionnés dans de l’ivoire végétal (Tagua – graine d’un palmier très dure) et craquons pour quelques achats.

Patrice en profite pour se balader entre deux averses avec son vélo à moteur dans les rues de la ville.

BANOS DE AGUA SANTA

Le lundi 30 décembre 2013, nous partons avec Louis et Danielle (dont c’est la première fois !) pour une descente en rafting. Il pleut mais comme c’est pour aller dans une rivière, cela n’a pas d’importance.

Nous faisons une descente d’une heure dans un torrent beaucoup plus large et plus impétueux que l’Isère où nous avions l’habitude de faire du rafting.

La descente est très physique et mouvementée, sans aucun répits, mais superbe. Après le déjeuner dans un petit restaurant, nous sommes reconduits à BANOS un peu fatigués.

BANOS DE AGUA SANTA

Pour finir l’année en beauté, nous partons le 31 décembre en fin de matinée pour une balade à cheval en direction du volcan Tunguahua que nous apercevons en fin de balade complètement découvert, sans nuage.

BANOS DE AGUA SANTA

Dans l’après-midi, nous avons la visite de deux Bordelaises en voyage avec sac à dos pendant 3 mois en Equateur et Colombie, Marcelle et Véronique.

Nous passons le réveillon avec Louis et Danielle en commençant par un verre de champagne dans leur camping-car puis nous dinons dans un restaurant français en ville où nous mangeons très bien.

BANOS DE AGUA SANTABANOS DE AGUA SANTA
BANOS DE AGUA SANTA

Après le restaurant, nous nous promenons dans les rues de la ville, noires de monde. A minuit, les pétards explosent et les gens brûlent dans de grands feux les munecas qu’ils ont fabriqués (personnages en papier maché). Ces figurines représentent des faits ou personnages de l’année 2013 que l’on souhaite oublier pour la prochaine année.

Nous rentrons dans nos maisons à 1 heure du matin, bien contents de les avoir déplacées sur le parking du restaurant (fermé pour la soirée) en face du jardin infantil car il y a beaucoup de monde dans les rues et la consommation d’alcool semble importante.

BANOS DE AGUA SANTA

Pour fêter dignement le premier jour de l’année 2014, Patrice va se faire raser chez le coiffeur du centre ville. Il sort enchanté de cette expérience et tout prêt à la renouveler, surtout compte tenu du prix modique que le coiffeur nous demande.

BANOS DE AGUA SANTA

Nous passons les jours suivants à nous reposer dans la Casilla, mettre à jour le blog et les photographies sur la page internet, échanger sur skype avec la famille et les amis. Et enfin, recevoir des visites des personnes d’ici ou en visite comme Véronique et Danielle qui viennent déjeuner avec nous le jeudi 2 janvier 2014.

BANOS DE AGUA SANTABANOS DE AGUA SANTA

Nous quittons BANOS le lundi 6 janvier 2014 et prenons le début de la route vers PUYO pour voir quelques cascades.

Nous faisons une halte pour que Patrice puisse faire une descente en tyrolienne de 1 km de longueur et passant au dessus de la rivière. Sensationnel mais rapide aussi !

BANOS DE AGUA SANTA

Nous allons jusqu’à la dernière cascade, Paillon del Diablo (Chaudron du diable), où l’eau tombe d’une hauteur stupéfiante dans un vacarme assourdissant.

BANOS DE AGUA SANTA

Nous revenons sur nos pas (eh oui, Patrice a accepté de faire demi-tour car la route entre TENA et LATACUNGA n’est toujours pas terminée !) pour arriver à cette ville le lundi 6 janvier 2014 au soir, sous une pluie diluvienne.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article